Bureau des Pensées Perdues

Dispositif d'aide de retour à l'enfance (entre-sort) avec 2 comédiens et un labo photo.

Sortie prévue: Printemps 2020!

Télécharger
dossier B.P.P.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

Les articles de presse:

 

Lundi, les deux comédiens ont expliqué leur travail à la classe CE2-CM de l’école Jules-Ferry, dans les locaux de La Quincaille, à Poullaouen (Finistère). | OUEST-FRANCE

 

Ouest-France Publié le 03/12/2019 à 16h17

 

Durant toute cette semaine, La Quincaille, à Poullaouen (Finistère), accueille en résidence Elsa Maigne et Adriano Riva, les deux jeunes artistes de la compagnie du Bureau des pensées perdues. Une compagnie par ailleurs basée à Berrien, qui s’est donc lancée dans « une création artistique qui mêle tout à la fois arts plastiques, écriture et sons », explique Elsa qui, comme son compère, vient des arts de la rue. Leur objectif ? La création d’une pièce intitulée comme le nom de leur compagnie, Le Bureau des pensées perdues. Le principe ?  Nous sommes un bureau itinérant. Notre mission est d’aider les gens à retrouver leurs pensées d’enfant, pour qu’ils ne les oublient plus. Pour nous, une pensée perdue, c’est une pensée ou une croyance qu’on avait quand on était enfant et qu’on n’a plus à l’âge adulte », résume Elsa.

Un projet pour le moins original, qui a déjà connu une première phase avec la collecte de pensées réalisée auprès des chalands, sur les marchés d’Huelgoat et de Carhaix. Une cinquantaine de souvenirs enfouis ont ainsi été recueillis. Il s’agit désormais de les mettre en forme, comme celui d’Olga, particulièrement imaginative, qui, enfant, croyait que les cornichons étaient des bébés crocodiles, ou encore Greg, qui craignait de disparaître avec l’eau du bain ! Une restitution de ce travail est programmée le 1er mai 2020, à l’occasion de la Fête annuelle de La Quincaille. Laquelle retrouve Poullaouen pour sa prochaine édition, après une délocalisation dans le bourg d’Huelgoat en 2019.